Actualités

Vous êtes ici : Accueil » Actualités » La crise du Covid-19, un tournant pour le leadership

Articles divers 


18/01/2021 » La crise du Covid-19, un tournant pour le leadership

https://www.letemps.ch/economie/crise-covid19-un-tournant-leadership

Le télétravail, les risques sanitaires, la crise économique… autant de bouleversements qui impliqueraient de se tourner vers des façons de diriger plus altruistes dans le monde du travail. Mais ces nouveaux défis pourraient aussi provoquer l’effet inverse

 

Publié lundi 18 janvier 2021 à 20:10
Modifié lundi 18 janvier 2021 à 20:10

Quelles méthodes de leadership?

Le travail à distance a bouleversé le leadership, mais le flou ambiant l’a aussi remis en question: «Gérer l’incertain en pleine crise demande beaucoup d’échanges, ça ne peut pas se faire simplement derrière son ordinateur», croit Françoise Christ.

La crise a donc ouvert au dialogue et a bousculé les méthodes de leadership et de management. Forte de ce constat, l’Association suisse des cadres (ASC) va lancer en février un programme autour du concept de «leadership durable». «Cette crise pose beaucoup de questions autour des risques psychosociaux et de l’importance d’un cadre de travail qui permette l’inclusion de tous les travailleurs, leur protection et leur épanouissement, détaille Claire-Lise Rimaz, directrice romande de l’ASC. Quand on parle de leadership durable, il ne s’agit pas que de l’aspect écologique, mais aussi de l’aspect social de l’entreprise.»

L’ASC compte ainsi lancer une charte pour sensibiliser les dirigeants aux façons de rendre leur leadership «durable». Et poursuivre cette action à travers la mise en place de formations pour que les principes deviennent concrets dans le quotidien de sociétés.

Quel rôle pour les leaders?

Les méthodes sont bousculées, les rôles des leaders aussi. Françoise Chist le souligne bien: «Avec toutes ces nouveautés à gérer, le rôle du manager comme «facilitateur» a été renforcé.» Faciliter la mise en place du télétravail, sa réalisation, la cohésion du groupe… les exigences sont nombreuses.

Un rôle du leader toujours plus humain, donc. Mais Claire-Lise Rimaz met en garde: «Il ne s’agit pas de prendre soin les uns des autres en entreprise aujourd’hui et d’oublier cette dimension dès que tout va mieux.»

On est en effet en droit de se demander si ce souci d’un leadership plus humain va perdurer. Karin Perraudin en est convaincue: «Cette crise a permis de remettre sur le devant de la scène des valeurs comme la bienveillance, l’écoute ou la solidarité.» Elle aurait aussi permis un rapprochement employés-employeurs, ces derniers étant davantage tournés, durant cette crise, vers le quotidien de l’entreprise que vers les décisions à long terme. «C’est vrai que les dirigeants ont été obligés de mieux connaître leurs collaborateurs, leur situation familiale, leur santé», développe Karin Perraudin.

Si la présidente salue ce rapprochement, elle nuance tout de même: «Il est important que les dirigeants conservent du recul. Il s’agira de garder un équilibre entre cette attention portée au bien-être du collaborateur et une vision à plus long terme du développement économique de l’entreprise.»

« Retour

Royal Leaders Center - 31 avenue Thiers, les Oliviers du Paradis, 06110 Le Cannet - Tél : +33 (0)6 23 73 56 16